Diois Jumelages

Newsletter 
Avril 2021

« Nous ne coalisons pas des états, nous unissons des hommes » (Jean Monnet)

hommes-seuls.gif
Sans titre-1.jpg
Martial Jouvène,
1er adjoint de Die
Sans titre-2.jpg
Josef Ficsor
Maire de Kiskunfélegyhaza
Sans titre-3.jpg
Erzsébet Szabó 
Correspondante actuelle
Le jumelage entre Félegyhaza et Die est officiel depuis 1993 fruit de l’amitié entre Martial Jouvène, 1er adjoint de Die et le maire hongrois de l’époque Josef Ficsor.
Kiskunfélegyhaza est une ville issue des effets de la sédentarisation par le roi Béla IV des lazudes nomades et des Comans. On trouve avant 1389, les traces d’un village avec une église. Cette année là, le roi Zsigmond signe une charte qui mentionne “Féledhaz».

Massacrée par les Turcs en 1526, la ville devient un désert pendant 200 ans.
Après 1743, l’agglomération connaît un développement rapide. En 1843, il y a 17000 habitants.

En 1876, en perdant la capitainerie, Kiskunfélegyhaza perd de son importance. Elle ne la retrouvera qu’entre les deux guerres. Aujourd’hui la ville compte 35000 habitants.

Kiskunfélegyhaza est un centre moyen d’économie, de transport, un centre commercial, culturel, sanitaire pour les villages environnants. La ville compte 10 écoles primaires, 5 écoles secondaires et un hôpital. La grande usine «Aprilis 4», d’autres usines d’industrie légère, (fabriques de chaussures, de tricots, de matières plastiques) et quatre coopératives agricoles (vin, élevage porcin…) y sont installées.

Beaucoup de monuments et musées sont à visiter; en particulier; la capitainerie Kiskun de 1753, un moulin à vent, l’Hôtel de ville de 1912, les bâtiments baroques de la place Béke, l’église de la visitation de 1700 et la piscine, source thermale à 47°.