Diois Jumelages

Newsletter 
Avril 2021

« Nous ne coalisons pas des états, nous unissons des hommes » (Jean Monnet)

hommes-seuls.gif

Assemblée générale de Diois 2020 à Sainte-Croix

AG-de-Diois-Jumelages-2020-photo.jpg
Jumelages à Ste Croix le 3 octobre 2020 Comme bon nombre d’associations, Diois Jumelages a dû reporter cet automne son assemblée générale prévue en avril, en plein confinement. C’est donc à l’ancien monastère de Sainte-Croix, devant la fresque réalisée en 2017 en hommage à toutes les villes jumelles que s’est tenue cette réunion le 3 octobre dernier.
 
Comme elle aurait dû le faire en avril, c’est Isabelle Bizouard qui présidait cette réunion un peu particulière concernant l’année 2019. Elle a démissionné de cette présidence en juillet dernier avant d’être élue maire de Die.
L’ancienne présidente soulignera «cet espace- temps incertain et spécial», d’une année d’échanges mise entre parenthèses en raison de la pandémie et de l’arrêt des voyages.
2019, c’est déjà un peu loin pour les bénévoles de cette association en charge des échanges avec les quatre villes jumelles de Die et du partenariat avec une communauté rurale au Sénégal.
«Cette année-là, nous étions plus invités que nous n’invitions, pour prendre des forces sur 2020 où nous devions recevoir nos jumeaux.
À cette époque, nous organisions au moins un conseil d’administration par mois et toute l’équipe était au complet» se souvient-elle avant de remercier l’ensemble des administrateurs pour le travail accompli pour renforcer les liens avec les villes jumelles de Varallo, Louisendorf-Frankenau. Kiskunfélegyhaza, Wirksworth et le partenariat avec Doughé.
Elle aura une pensée particulière pour la trésorière Yvette Rey qui ne renouvelait pas son mandat. « On pense très fort à elle » dira-t-elle.
L'association a aussi poursuivi les actions avec d'autres associations dioises. « Par contre le projet d’un service volontaire européen avec l'ESCDD et le Lycée n’a pas abouti » indiquera-t-elle. 
La recherche d’une ville jumelle en Espagne s'est poursuivie activement.
En 2019 Diois Jumelages a mis beaucoup d'énergie à préparer l'accueil des villes jumelées qui devait se réaliser en juin 2020 à l’occasion de la Fête de la Transhumance.
En mars d'ailleurs, tout était fin prêt peur les recevoir (programme, familles d'accueil) et ce fut une grande déception !
« Les Anglais nous ont annoncé qu'ils ne pouvaient plus venir, puis ce fut les allemands et nous avons dû admettre qu'il fallait annuler et reporter en 2021 » regrette Isabelle Bizouard.
«La majeure partie du travail est faite il faudra le réveiller » estime-t-elle.
L’association est aussi bien consciente qu’avec cette crise sanitaire dont on ne connaît pas la fin, «il va falloir retisser des liens. L’ancienne présidente évoquera la complexité pour une association dont la mission principale est l’échange de poursuivre concrètement cette année cet objectif.
Elle parlera toutefois des liens maintenus via «skype» ou en visioconférence pour tenter d’avoir des échanges « Mais ça nous manque» reconnaissent les bénévoles. L’autre grande déception pour Diois Jumelages est l’arrêt brutal des échanges scolaires compte tenu là aussi du contexte sanitaire. Une déception d’autant plus grande que depuis quelques années ces échanges s’étaient développés avec tous les pays.
Reprenant sa casquette de maire, Isabelle Bizouard présentera son adjointe Sylvie Girard qui a pour mission de représenter la commune à Diois Jumelages : «la ville de Die va continuer à vous accompagner et aura une écoute particulière. Je serai toujours présente à vos côtés pour que cette aventure continue, pour la fraternité entre nos peuples» concluera-t-elle.
 
Tour à tour les vice-présidents feront un point sur les déférentes activités de l'association.
Yves Levin évoquera la communication.
Michel Schmit, en charge de l’Allemagne, reviendra lui aussi sur les échanges scolaires qui ont été nombreux en 2019. Selon lui «le jumelage doit concerner en priorité la jeunesse». Il parlera des contacts noués avec un chœur d'hommes qui pourrait venir faire des concerts dans le Diois, ou encore un projet de marché de Noël, la projection de films allemands au cinéma le Peste!.
 
Marie-Flore Lenain revient sur la délégation dioise qui est allée en septembre 2019 en Hongrie. Les Hongrois devaient être présents à la Fête de la Transhumance 2020 et l'été dernier au festival des Arts et Vigne.
 
Clare Wesson fait aussi le bilan d'une année 2019 riche en contacts avec la ville de Wirksworth ( Susie Botting à Châtillon – stage musique et chant d'été- festival des arts en septembre en Angleterre) et dune année 2020 qui s'annonçait prometteuse elle aussi.
 
Jean-Paul Bouvarel dresse lui le bilan des échanges avec les italiens : la visite à Varallo d'une vingtaine de diois pendant le Carnaval , le déplacemert à Valence au festival de cinéma Italien. Il indique que l'Italie a l’intention de se jumeler avec les Anglais de Wirksworth. Virginie Deschamps qui s'occupait principalement des échanges scolaires avoue sa frustration de l' annuiation des voyages scolaires pour 2020/2021 mais aussi du changement de doctrine du proviseur du Lycée d'Adda qui veut bien accueillir les élèves français mais ne laisse pas partir ses étudiants.
 
Alain Gourdol indique que le projet de barrage avec la communauté rurale de Doughé au Sénégal qui était sur les rails depuis deux ans a été abandonné. La construction de quatre cases pour accueillir des gens qui souhaiteraient venir là-bas a été réalisée. «Le projet de voyage des Diois qui devait se faire cet automne serait repoussé en janvier» dira-t-il en détaillant les tracasseries administratives d'obtention des visas.
 
Alejandra Vergara Lopez et Lorena Valles font part des contacts positifs qu'eIIes ont eus avec la ville de La Palma del Condado en Espagne. «Nous avons longtemps cherché des interlocuteurs» expliqueront- elles avant d*avoir eu un mail d'un représentantde la jeunesse de cette ville d'Andalousie (à côté de Séville), qui cherchait a se mettre en relation avec des enseignants français pour mener un projet d'échange scolaire. C'est d'aiIleurs autour d'échanges scolaires (sans doute épistolaires) dans un premier temps que les échanges pourront peut-être se nouer, espère Diois Jumelages avant de pouvoir concrétiser un cinquième jumelage.
 
Josiane Buis présentera le bilan financier qui se solde par un résultat positif mais où beaucoup d'actons ont été annulées. Isabelle Bizouard souligne cette gestion en bon père de famille de l'association sous la tutelle des anciens présidents Marcel Bonniot et Annette Martin qui ont constitué une assise financière solide qui permet à l'association d`avoir la trésorerie nécessaire lorsqu'il faut avancer les frais de voyages avant le règlement par les adhérents.
 
Le nouveau conseil d'administration élu à l'issue de cette assemblée :
Présidente : Lorena Valles ;
Josiane Buis (trésorière) ;
Virginie Deschamps (secrétaire) ;
Dominique Huguenot (secrétaire/trésorière adjointe).
Vice- présidents : Michel Schmit (Allemagne) ; Claire Wesson (Angleterre) ; Marie-Flore Lenain (Hongrie), Jean-Paul Bouvarel (Italie) ; Alain Gourdol (Sénégal) ; Sylvie Girard (déléguée de la mairie de Die).
Administrateurs : Annick Talleux, Gilberte Maillet, Alejandra Vergara Lopez, William Bégoud.